Vers une société du Verdissement?

A Marseille en 2008 a eu lieu une exposition consacrée au greenwashing et à son expansion!

A Marseille en 2008 a eu lieu une exposition consacrée au greenwashing et à son expansion!

Si vous ne connaissez pas encore ce terme, qui est répété incessamment dans les médias et reportages ‘chocs’, nous allons le définir pour vous. Le Greenwashing ou l’écoblanchiment en français, est en partie la mise en avant écolo d’une entreprise ou d’une administration. Bien souvent, cela transparaît dans les publicités, dans les sponsors ou encore dans les choix de partenaires pour donner une image écolo-responsable à ces entités. Le terme datant de 1989 a été repris dans les années 2000 avec l’expansion du phénomène par de nombreuses multinationales, associations et acteurs du développement durable et de l’environnement, dans l’industrie automobile par exemple. Il est issu, à la base du terme ‘brainwash’ ou lavage de cerveau, qui est une expression forte et qui montre bien la visée des entreprises de consommation qui utilisent ce procédé marketing.

Les palmes d’or en utilisation du Greenwashing  reviennent à  :

– l’automobile,

– l’informatique,

– les produits pour la maison,

– l’agro-alimentaire!!

Pour vous donner des exemples concrets, les entreprises utilisent leur budget pour changer leur logo, c’est-à-dire leur identité visuelle plutôt que dans la lutte réelle aux atteintes à l’environnement et à la pollution inhérentes à leur activité! L’utilisation du mot ‘vert’ à toutes les sauces est aussi une des facettes d’un verdissement à tout va!  Pour recentrer le débat sur une de nos thématiques de base, à savoir le plastique et sa réutilisation, nous vous invitons à vérifier que les bouteilles plastique soient réellement recyclables et en matériaux ‘verts’! En effet, la polémique autour de la bouteille végétale Volvic n’en finit pas de faire réfléchir à ces questions qui vont être de plus en plus importantes.

Ce que nous achetons a-t-il vraiment les propriétés indiquées sur l’emballage? Les marques font-elles passer un message éthique et durable en accord avec les perceptions de ses consommateurs ou est-ce seulement une question de publicité pour se faire reconnaître? Le processus est plus complexe et ne peut se résumer si simplement mais nous tentons d’ouvrir des pistes de réflexion. Cependant, tout n’est pas négatif et nous vous invitons à repenser votre consommation et à réfléchir à l’impact de celle-ci. De nombreuses initiatives sont prises et sont honnêtes comme par exemple le moteur de recherche Ecosia qui vous permet de replanter des arbres à chaque ‘clic’. Pour vous aider à y voir plus clair, vous pouvez aller consulter le Guide Anti Greenwashing de l’ADEME, un des acteurs phares en France concernant les questions de l’énergie, du développement durable et même du recyclage.

Le Masked Hallebeud ne fait en aucun cas partie de ces ‘verdisseurs’ et vous pourrez le vérifier avec les photos et les plans que nous publierons dans peu de temps!

FacebookTwitterGoogle+WordPress